Nous contacter

Logo_Amandiers_En-tete.jpg

Ecole Les Amandiers
Avenue du Mont Ventoux
84850 CAMARET
04.90.37.20.80
ecolesamandiers@wanadoo.fr

Mise à jour
26 juin 2017
18 h 15
Mur de l'école
 Mur_de_lecole.png
Activités

Fermer 2007-2008

Fermer 2008-2009

Fermer 2009-2010

Fermer 2010-2011

Fermer 2016-2017

Fermer Romans policiers

Amicale Laïque
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Romans policiers - La pire des vengeances
 

La pire des vengeances



Dans une résidence de Marseille, il se passait des choses bizarres. Un petit garçon qui rentrait de l’école vit en passant le long de la rivière le corps d’une jeune femme et du sang. Il courut vite le dire à sa mère. Il avait mal au ventre et peur. Sa mère appela directement la police. Elle s’écria :


« Monsieur le commissaire mon fils, en rentrant de l’école m’a dit qu’il a vu un cadavre.

- Madame, votre fils vous a-t-il décrit cette personne ?

- Oui, je pense que c’est notre voisine qui vient d’emménager.

- Dites-moi où vous habitez et comment vous vous appelez.

- J’habite résidence La Rose et mon nom est Dubois »

Le commissaire raccrocha, puis appela son meilleur inspecteur.


L’inspecteur Pif et ses détectives vinrent mener l’enquête sur le champ. Ils relevèrent des indices sur le corps. Ensuite l’inspecteur Pif alla faire des analyses au laboratoire. Celles-ci révélèrent des empreintes digitales.

Un peu plus tard, il se rendit chez Mme du bois. Il lui demanda si elle savait quelles personnes aurait pu vouloir tuer sa voisine. Madame Dubois lui donna deux noms celui du fiancé de Melle de la fleur et celui de son patron. L’inspecteur ordonna de trouver ces deux suspects et de les emmener au commissariat pour être interrogés.

Une fois les deux suspects retrouvés, l’inspecteur Pif prit leurs empreintes. Mais M. Troubadour, le fiancé, ne voulu point que l’on prenne ses empreintes. De force, l’inspecteur Pif les lui prit. Il les compara à celles retrouvées sur le corps. C’était bien celles de Monsieur Troubadour. Après cette analyse, l’inspecteur Pif laissa donc sortir le patron de Melle de la fleur dont les empreintes n’étaient pas sur le corps.

Quelques heures après, M. Troubadour avoua son crime. Il l’a tué parce quelle l’avait accusé d’agression, alors que c’était faux. Du coup, toute la résidence avait peur de lui et plus personne ne voulait lui parler.


Et voila une nouvelle affaire qui se terminait pour l’inspecteur Pif.


Marion, Tiphanie, Axel, Amine, Jordan

Classe CM1 CM2 Melle Catalfo


Date de création : 08/04/2008 : 12:52
Dernière modification : 08/04/2008 : 12:54
Catégorie : Romans policiers
Page lue 2707 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^