Nous contacter

Logo_Amandiers_En-tete.jpg

Ecole Les Amandiers
Avenue du Mont Ventoux
84850 CAMARET
04.90.37.20.80
ecolesamandiers@wanadoo.fr

Mise à jour
26 juin 2017
18 h 15
Mur de l'école
 Mur_de_lecole.png
Activités

Fermer 2007-2008

Fermer 2008-2009

Fermer 2009-2010

Fermer 2010-2011

Fermer 2016-2017

Fermer Romans policiers

Amicale Laïque
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Romans policiers - J’ai tout vu !
J’ai tout vu !

 
 

Cette nuit l'alarme du restaurant d'en face de chez moi a sonné.

De ma chambre, je l’ai entendue. J'ai  sauté de mon lit pour aller devant la fenêtre.

J'ai vu deux personnes, un homme et une femme. Pendant que la femme faisait le guet, l'homme cherchait quelque chose. Puisqu’il ne trouva pas ce qu'il cherchait, il décida de fouiller tout le restaurant. Il vit une porte qu’il défonça. Il descendit l'escalier. J’ai ouvert la fenêtre et j’ai entendu l’homme appeler la femme pour l’aider à monter quatre superbes chaises en or. Ils les mirent dans la camionnette et repartirent.

 

J’ai couru réveiller papa et maman.

Ils m’ont dit ‘Laisse nous dormir’ Je suis descendu chercher le téléphone pour  appeler la police. Mais ils ne me croyaient pas.

 

Le lendemain, j'entendis mon réveil sonner, je m'habillai aussi vite que je pouvais, je dévalai les escaliers puis je m'assis. Je mangeai  mes brioches tellement vite que je n'en sentais même pas le goût, je bus mon bol de chocolat chaud. J'ai demandé à maman si je pouvais aller me promener. Elle me dit oui, mais en faite je suis allé au restaurant. J'ai dit aux cuisiniers :

« - Hier l'alarme de votre restaurant a sonné. Il y avait un homme et une femme qui ont volé quatre chaises. Sûrement celles en bois rare recouvertes de cuir et d’or dont vous m'aviez parlé. »

Le cuisinier alla tout de suite chercher le téléphone pour appeler la police. Elle arriva aussitôt. Un des policiers qui s’appelait Mathieu m’interrogea.

« - Comment t’appelles-tu ? m’a demandé le policier.

- Je m’appelle Quentin Aucoin.

- Quel âge as-tu ?

- J’ai 13 ans.

- Où habites-tu ?

- Au 18 lotissement des hibiscus, en face du restaurant.

- Peux-tu me raconter l’histoire ? »

Alors je lui ai raconté ce que j’avais vu. Ensuite le policier a déclaré :

«  - Maintenant  nous allons chercher des indices. »

Quelques minutes plus tard  j’ai crié :

«  - Regardez, j’ai trouvé une bague. »

Quand les policiers sont venus voir la bague, la cuisinière a dit :

«  - Mais non, c’est ma bague. J’ai dû la perdre en faisant le ménage. »

Quinze minutes plus tard, le policier a crié :

«  - Une lettre ! Regardons ce qu’il y a écrit à l’intérieur. Si vous voulez retrouver vos quatre chaises, venez au 19 avenue Louis Pasteur à 3h30 demain matin, avec 100 000 €, » a lu le policier.

 

 

Mathieu dit :

« - Il est hors de question que nous allions là bas avec de vrais billets, nous allons en faire des faux.

-On a qu’à prendre les billets de mon monopoly ? ai-je proposé.

-Oui, tu as raison, a répondu Mathieu.

- Je vais les chercher. Pendant ce temps, restez dans le restaurant. »

Dans la maison, je cherchais la boîte de monopoly mais je ne la trouvais pas. Je suis allé voir ma mère pour lui demander où elle l’avait mise. Elle m’a dit :

« - Ta boîte est dans le placard sous l’escalier. »

Alors, je suis allé la chercher. Elle ne m’avait pas menti. Après j’ai trié les billets. J’ai mis 100 000 € dans un sac. Ensuite, je suis allé au restaurant. Le policier s’est exclamé :

«  - C’est excellent ! Si tu veux tu pourras venir.

- Oui ! Avec plaisir ! » ai-je répondu.

Alors à 3h30 du matin, nous nous sommes rendus sur le lieu du rendez-vous. J’étais un peu fatigué mais c’était normal car il était très tard. Quand on est arrivé il n’y avait personne. Quelques minutes plus tard, j’ai vu une voiture. J’ai dit :

« - Regardez une voiture blanche et noire, ça fait peur !

 - Oui, c’est exact, ça doit faire peur pour un enfant de 13 ans. »m’a dit Cyril.

Un homme et une femme en sont sortis. J’ai dit :

« - C’est bizarre, j’ai l’impression de les avoir déjà vu quelque part. Ah oui, ce sont ceux qui ont cambriolé le restaurant.

-         Bien vu ! m’a dit Mathieu qui était caché derrière un camion.

L’homme nous a demandé :

« - Pourquoi êtes-vous venu avec un enfant ? Bon ce n’est pas grave tant qu’il n’y a pas de policiers. Vous avez l’argent ?

- Oui ! ai-je répondu.

-Et vous, vous avez les chaises ? a demandé Cyril.

 - Oui, a dit la femme.

- Très bien, maintenant faisons l’échange. »

 

Ils n’ont pas remarqué que c’était des faux billets. Quand ils se sont retournés pour mettre l’argent dans leur camionnette, Mathieu et Pierre, les attendaient. Ils les ont attrapés, ils les mirent dans la voiture de police. Ensuite, ils ont récupéré les 100 000 €.

Ils ont rendu les quatre chaises à Cyril et m’ont rendu mes billets.

 

Le lendemain, j’ai lu dans le journal que la police les avait mis en prison.

 

 

  

 

   Les élèves de la classe de CE2/CM1

 


Date de création : 02/04/2008 : 19:58
Dernière modification : 02/04/2008 : 20:03
Catégorie : Romans policiers
Page lue 2684 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^